01/01/2010

ANNO DOMINI 2010, enfin !

L'an du millénaire de la fondation de Saint-Sauveur est enfin arrivé ! Le temps de la réalisation et des prises de risque aussi.

Merci à toutes celles et à tous ceux qui se sont déjà investis dans cet ambitieux projet et aussi à tous ceux qui s'apprètent à le faire.

Le compte à rebours a donc commencé et le temps sera court pour être vraiment prêts.

Il faut rappeler que ce millénaire n'est pas celui des murs actuels de l'église (qui malgré leur ancienneté ne remontent pas avant le 13e siècle, au mieux, et le 15e-16e pour le reste) mais celui de la fondation du monastère.

Nous espèrons que ces célébrations contribueront à mobiliser les habitants autour de l'amour de leur petit pays et à modifier l'image du secteur qui, jusque là, n'a guère été mise en valeur que sur le plan de la seule Nature (importante Ô combien) ou du tourisme "technique" (tissage, scierie, faience, glace, forges, vélo...).

Nous nous félicitons de la prochaine inauguration d'un musée de la 1ere guerre mondiale près du site de La Chapelotte. Cet aspect n'est pas secondaire.

En revanche, le patrimoine vraiment ancien, médiéval et Renaissance, qui représente l'arrière fonds culturel le plus riche n'est encore qu'une friche.

Il faudra à l'avenir que châteaux forts (Blâmont, Salm, Turquestein, Châtillon...) et abbayes (malgré la petitesse des vestiges) fassent partie de la "carte postale". Exactement comme pour Dabo ou St Quirin, Culture et Nature doivent se marier indissociablement. Saluons à distance, dans cet ordre d'idée, le dégagement en 2010 de la façade de l'abbaye de Moyenmoutier et les efforts considérables des municipalités pour la mettre en valeur.

Le développement d'un tourisme familial, vert, devra passer aussi par la création de  gîtes et de  chambres d'hôtes, insuffisamment nombreux sur notre secteur (comme les restaurants et hôtels). C'est tout une Culture qu'il faut développer, celle de l'accueil et de l'enrichissement.

Mais si le futur est notre point de mire, il ne faut pas négliger cette réflexion sur l'instant présent : nous vivons ce moment unique du temps du Millénaire, que beaucoup avaient imaginé en esprit avant nous sans toujours en laisser de traces et sans pouvoir avoir la chance de le vivre. Nous rappellerons leur mémoire quand le souvenir ou les archives en ont gardé la trace. Afin que le Temps ait passé pour rien sur eux, ne les oublions pas, et qu'il en soit de même pour nous après eux. C'est çà la Culture et la vraie vie... Osons nous offrir ce luxe nécessaire et ce beau combat !

Bonne et heureuse année !

 

 

 

 

21:51 Écrit par Eric dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |